Pour la fermeture immédiate de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace)

Publié le par Nature et Ressenti

petition


A l'attention de : Mr Nicolas Sarkozy, Mr Jean-Louis Borloo, Mr Pierre Gadonneix, Mr Adrien Zeller, Mr Charles Buttner, Mme Fabienne Stich

A l'attention de Mr le Président de la République Nicolas Sarkozy; de Mr Jean-louis Borloo ministre de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat; de Mr Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d'EDF; de Mr Adrien Zeller Président du conseil régional d'Alsace; de Mr Charles Buttner, Président du conseil régional du Haut-Rhin; de Mme Fabienne Stich, Maire de Fessenheim.


Aujourd'hui, la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace) est la plus vieille de France c'est le premier réacteur français de conception américaine, seconde génération, qui utilise de l'uranium enrichi, sous licence Westinghouse. Aujourd'hui, ceux-ci représentent 85% du parc mondial des réacteurs nucléaires. le premier réacteur de Fessenheim ayant vu le jour en 1977. Cette centrale composée de deux réacteurs a fait l'objet d'une inspection de l'ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire), organisation crée par l'État et pour l'État français. Cette inspection a ensuite été suivie d'une seconde de l' AIEA (Agence Internationale pour l'Energie Atomique). Plusieurs points étudiés se relèvent en deçà des standards internationaux de sécurité. L'inspection finale aura lieu en Octobre 2009, ainsi l'ASN décidera d'arrêter début 2010 l'exploitation de la centrale ou de prolonger son existence pendant encore 10 ans !

Pourquoi nous voulons fermer Fessenheim ?

=] Fessenheim accumule les accidents depuis sa construction :

Fessenheim a rencontré en tout 300 incidents recensés depuis 1989, dont 202 entre 2000 et 2007. Il est à savoir que cette centrale enregistrait moins de 10 accidents par an avant 2000. Depuis Fessenheim, subit de plus en plus de problèmes techniques, allant jusqu'à 48 en 2007, soit 4 fois plus que la moyenne nationale.
Ce qui est étrange c'est que l'on ne constate pas d'augmentation similaire dans les autres centrales françaises du même type, soumises aux mêmes contrôles....

=] Fessenheim est sur une zone sismique :

Officiellement, les deux réacteurs sont censés résister à un séisme maximum de 6,5 sur l'échelle de Richter. Comment être sûr que la région ne rencontrera pas un séisme d'une violence supérieure ? Il est utile de rappeler le séisme historique de Bâle en 1356, ou bien les récentes secousses sismiques de février 2003 et 2004; Des travaux sont constamment engagés pour assurer la protection de la centrale selon EDF, dont 10 millions  dépensés en 2008.

Une étude réalisée en 2001 par l'Institut national de radioprotection et de sûreté nucléaire, recommande de prendre en compte des critères de risques plus sévères.
Dans un document classé « confidentiel » EDF estime que la sécurité nucléaire sismique définie par l'IRSN (Institut de Radio-protection et de Sûreté Nucléaire) nécessiterait 200 millions d'euros de travaux pour chaque réacteur de Fessenheim.

En 2007, un cabinet suisse mandaté par l'association trinationale de protection nucléaire TRAS-ATPN) a évalué les études d'EDF et de l'IRSN. Conclusion : "La réévaluation de l’aléa sismique, telle que proposée jusqu’à présent par EDF, mène à une sous estimation prononcée; l’aléa n’est donc pas acceptable."


=] Des risques d'inondation :

La centrale est située en contrebas du grand canal d'Alsace.
En 2006, les services techniques du conseil général mènent leur étude sur une rupture de la digue (débit entre1 400 et 3 000 m3/s) qui montre que l'inondation pourrait atteindre des hauteurs d'eau jusqu'à 2 mètres dans la centrale.

=] Pas de protection valable pour les piscines à combustibles :

les piscines à combustibles sont recouvertes par des bâtiments qui ne sont pas sécurisés pour une chute d'avion (l'aéroport de Bâle est à 10 minutes). Ces dernieres contiennent entre 20 et 40 tonnes de combustibles irradiés hautement radioactifs, refroidis dans plusieurs milliers de mètres cubes d'eau borée également radioactive. En cas d'accident, ces piscines provoqueraient la contamination de toute la faune et la flore de la région; des particules pourraient également se disperser plus loin.

=] Une centrale pas rentable:

Avec 1 milliard d'euros dépensé pour sa construction, Fessenheim devenait rentable en fonctionnant environ 6600 heures pan an; ces deux réacteurs auraient dû produire 11,8 Terawattheures chaque année, cependant ce chiffre n'a été atteint que 4 fois depuis 30 ans !!!!! Chaque jour, la vente du courant électrique rapporte un peu plus de 150000 €, en sachant que les incidents à Fessenheim sont courants, comme par exemple en mars où la centrale à dû être arrêtée un mois, ou bien encore en 2002, quand, la production de la centrale a été stoppée pendant 210 jours , soit une perte d'environ 32 millions d'euros. Depuis plus de 20 ans, EDF s'acharne à dépenser des millions pour consolider cette centrale, allant jusqu'à prétendre d'investir 225 millions d'euros afin de prolonger la durée de vie de cette dernière pendant 10 ans.
Fessenheim connait des arrêts de longues durées comme en 2004; 5 mois d'arrêt pour un réacteur obstrué par des résines.
Tout cette argent dépensé ne pourrait-il pas contribuer au développement d'énergies renouvelables, au lieu de financer des projets de plus en plus dangereux pour nous et notre environnement ?

=] Fessenheim rejette des matières radioactives :

Cette centrale rejette dans l'environnement , par les cheminées et la salle des machines des matières radioactives dans l'atmosphère et le Rhin. Ces matières sont susceptibles de déclencher des cancers.

=] Fessenheim « réchauffe » les poissons :

La centrale nucléaire de Fessenheim n’a pas de tours de refroidissement et repose entièrement sur le refroidissement par l’eau du fleuve (canal), une solution très profitable à EDF mais catastrophique pour l’environnement. Selon l'arrêté Préfectoral du 26.05.1972, l’eau du Rhin peut être réchauffée par les 2 réacteurs de Fessenheim de 4°C en juin, juillet et août et de 6,5°C en septembre, octobre, novembre, mars, avril et mai. En décembre, janvier et février, le Rhin peut même être réchauffé de 7°C.

=] Fessenheim a été construite pour durer 30 ans

En 1989, une étude financière de l'INESTENE estimait quant à elle que "l' amortissement ne se situera finalement probablement pas très loin de la durée de vie des réacteurs. 20 ans disait-on à la construction, 30 ans peut-être. Une espérance de vie à 40 ans nécessitera de toute façon de nouveaux investissements lourds".

Il ne faut pas oublier non plus, que Fessenheim rejette des déchets nucléaires, indestructibles, ayant plusieurs milliers d'années voire de plusieurs millions d'années, de vie. Ces derniers sont enfouis et sont soit-disant protégés; mais cette protection résistera telle plusieurs millions d'années? En cas de fuite ou d'incident, les nappes phréatiques et l'atmosphère seraient touchés .
De plus, la France produit aujourd'hui plus d'énergie qu' elle n'en consomme, et exporte donc 12 % (chiffre de 2005) de sa consommation intérieure; l'arrêt de Fessenheim aurait-il sérieusement un impact sur nos besoins ?

N'oublions pas non plus, que Fessenheim, reste sous la menace d'une erreur humaine ou d'un problème technique, qui pourrait détruire la centrale, dévastant ainsi Une partie de la France, de l'Allemagne et de la Suisse provocant ainsi un désastre économique, sanitaire et écologique !

Il s'agit actuellement de sauver une région : l'Alsace, ainsi qu'une partie de la France, de l'Allemagne et de la Suisse, ainsi que leur population et leur environnement !

Il s'agit de notre santé, de notre sécurité et de notre environnement, luttons pour les protégés ! N'hypothéquons pas l'environnement de nos descendants, soyons raisonnables !

Merci messieurs de prendre en considération nos remarques sur ce sujet.

Plus d'informations :
http://www.fermons-fessenheim.org/

http://www.stop-fessenheim.org/

http://www.fessenheim.org/


Lien vers le texte : http://www.fermons-fessenheim.org/

Publié dans Environnement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article